vernissage.resized

© Jean-Baptiste Guey

Merci à toutes celles et ceux qui sont venus très nombreux ce mercredi 2 décembre. Ce fut un vernissage vraiment chaleureux.

Profitez de la Nuit des Arts à Roubaix pour découvrir en nocturne les 10 très beaux tirages de l’exposition à la galerie Les Bains Révélateurs. Entre une visite à La Piscine et à la Plus petite galerie du monde, à deux pas…

Ouverture exceptionnelle ce week-end donc : vendredi 4 décembre jusqu’à 21h, samedi jusqu’à 23h, dimanche jusqu’à 18h30.

Les artistes n’attendent plus que vos photos. Laissez-vous inspirer, expirez, participez !

J-6. accrochage-PPDD-BROn y est presque. Un peu de suspense s’impose quand on s’appelle « Pour une poignée de degrés »…

10 photographies, 10 vues prises aux antipodes : Du Groenland à Singapour, de la Thailande à l’Allemagne, des Pays-Bas au Kenya, du Ghana à la France, de la Guyane à la Chine…

Le monde entier s’installe à Roubaix, au creux de la galerie Les Bains Révélateurs, à deux pas de La Piscine. Sous l’oeil d’Eric Le Brun, commissaire de l’exposition. Merci à Jean-Baptiste Guey pour la photo.

© Jean Jullien – CC

L’année 2015 a commencé en France avec des hommes et femmes tués juste pour des images. Depuis les attentats du 13 novembre qui nous ont laissé dans la stupéfaction, beaucoup d’images circulent : besoin de partager des images. Et justement, « Pour une poignée de degrés » se fonde sur cette idée du regard et du partage.

Lire la suite

luciebaratte« Pour une poignée de degrés », avant d’être une exposition photographique, c’est déjà un nom et une image. Le nom ? Fruit d’ateliers collectifs et d’âpres discussions ! Histoire d’associer le climat, la photographie, le partage.

Une fois qu’on le tenait, Lucie Baratte lui a donné son identité. Avec sa méthode impliquante, elle nous a livré une création graphique en clin d’oeil : à la démarche participative, à un imaginaire commun. En retour, on a envie de partager un peu de son travail, ici et

Le compte à rebours a commencé !

Il y a sept mois, deux semaines et un jour, nous rencontrions Eric Le Brun (Light Motiv), avides de conseil.  Pour évoquer le changement climatique autrement, la MRES voulait monter une exposition photographique qui associe directement le public.

©Nadège Fagoo/Light MotivNous souhaitions aussi sortir de l’imagerie habituelle : éviter l’ours sur la banquise, le champ d’éoliennes, la terre craquelée… Nous étions en demande d’images qui puissent à la fois émouvoir, questionner et inspirer les citoyens. Trouver de telles photographies, c’était une autre affaire ! On avait vraiment besoin de conseils. Lire la suite